Nort ACtu semaine 8 du 17/02 au 23/02

Programme TV

tv camera.jpg
 

Nort/Erdre

MerJeu
Ensoleillé / Nuit claireNuageux
28.3° C27.8° C
14.1° C17° C
 
 
nac foot 4 officiel.jpg
 
synergie.png
 
pub a vendre.png

Joyeux anniversaire

 

Minute de silence

Communiqué :


Minute de silence en mémoire d'Albert Bauvineau ce week-end
Afin de rendre un dernier hommage à Albert BAUVINEAU, Trésorier du District, qui nous a quitté ce samedi 15 février 2014, il est demandé à ce qu'une minute de silence soit observée sur l'ensemble des rencontres organisées par le District le week-end des 22 et 23 février 2014.
Ya Ca, 19.02.14, 18:24
 

Un bénévole suspendu 24 ans ??????

District - Un dirigeant suspendu vingt-quatre ans !
Arbitre assistant bénévole, dirigeant et éducateur à l'AS Saffré (première division), il a écopé d'une suspension de vingt-quatre ans, dont dix avec sursis, de toutes fonctions officielles. Explications.

Une minute de soutien au dirigeant suspendu vingt-quatre ans a eu lieu avant le match de première division entre l'USJA Carquefou D et l'AS Saffré dimanche.

C'est une sanction qui fera date en Loire-Atlantique et sûrement au delà. Le 17 novembre dernier, l'AS Saffré s'impose face au Derval SCNA (2-1) lors d'un match de championnat comptant pour la sixième journée du groupe C de première division. La rencontre est tendue. Après le coup de sifflet final, les esprits s'échauffent. Nicolas Hamon, joueur de Derval, « détériore le banc de touche ». A son retour aux vestiaires, l'arbitre de la rencontre constate également qu'un autre joueur du SCNA, Alain Migot, a reçu un coup au visage. L'un des arbitres assistants, Yvan Leparoux, bénévole et dirigeant de l'AS Saffré confirme être l'auteur du coup de tête.

Dans son rapport, relaté dans le procès-verbal de la commission de la discipline du District de Loire-Atlantique, il explique que les vestiaires n’étant pas ouverts, les deux équipes se sont retrouvées en attente à l’entrée créant un attroupement, et dit avoir été victime d’insultes et de provocations de la part des joueurs de Derval et précise qu’il a interprété le mouvement brusque d’un joueur comme une menace physique d’où sa réaction violente et incontrôlée. Il indique mesurer pleinement la gravité de son geste et en assumer pleinement la responsabilité.
Le joueur de Derval, qui a eu quinze jours d'incapacité totale de travail (ITT), se dit outré des faits rapportés indiquant qu’il attendait « en contre bas de l’entrée des vestiaires » et qu’il a simplement dit à l’arbitre assistant « ce n’est pas bien de tricher » lequel arbitre assistant s’est avancé vers lui pour lui porter un coup de tête sans qu’il ait eu le temps de se protéger.

L'application du barème disciplinaire aggravé.
Le barême disciplinaire aggravé voté en juin 2013, selon le souhait d'Alain Martin, le président du District44, prévoit de lourdes sanctions pour lutter contre la violence et la fraude.
Des faits sanctionnés très lourdement conformément aux souhaits émis - et adoptés en Conseil de District le 24 juin 2013 - par Alain Martin, le président de l'instance, de lutter contre toutes les formes de violence et de fraude.
Le chapitre II du barème disciplinaire aggravé prévoit ainsi « douze ans de suspension ferme en cas de coup occasionnant une blessure dument constatée par certificat médical entrainant une ITT supérieure à huit jours à l’encontre d’un joueur par un dirigeant en dehors de la rencontre ». Le chapitre IV prévoit que « le fait d’exercer une fonction officielle au moment des faits incriminés constitue une circonstance aggravante, justifiant une sanction doublée par rapport aux sanctions de référence prévue au chapitre 2 du présent barème ».
Conséquence : le dirigeant saffréen se voit sanctionner d'une suspension de vingt-quatre ans de toutes fonctions officielles, dont dix ans assortis du sursis pour coup occasionnant une blessure entrainant une ITT supérieure à huit jours par une personne exerçant une fonction officielle à l’encontre d’un joueur en dehors la rencontre.

Les réactions
Alain Martin (président du District de Loire-Atlantique) : « Le barème disciplinaire aggravé a été présenté aux clubs lors de l'assemblée générale et des journées de rentrée. Il n'a pas été fait pour le plaisir. Les clubs ne peuvent pas être surpris. »
Yvan Leparoux (arbitre assistant bénévole, dirigeant de l'AS Saffré, suspendu vingt-quatre ans) : « Je n'ai pas grand-chose à dire, c'est encore tout frais. Ce que je n'accepte pas, c'est d'être entendu par la commission de discipline et que seul le règlement soit pris en considération. La sanction est surréaliste pour une seconde de non-maîtrise. Pourquoi me donner la parole si c'est pour appliquer la sanction maximale ? Je regrette le geste, je m'en veux énormément. Il y a des joueurs qui frappent des arbitres et qui sont suspendus un an. Je suis aussi éducateur auprès des jeunes dans le club. J'ai tenu à envoyer un mail aux parents et expliquer mon geste aux enfants. Ce geste, c'est tout le contraire de ce que je prône. Je sers le football à mon échelle. C'est très dur. Faire appel ? Je ne sais pas, ça pourrait aggraver mon cas. ».
Aurélien Mathelier (président de l'AS Saffré) : « Le règlement s'applique et c'est logique mais le bénévolat va en souffrir. Cela fait cinq ans qu'Yvan est arbitre assistant. Il n'avait jamais eu de problème. C'est un bénévole dévoué pour le club. Le geste n'est pas excusable mais il faut prendre aussi cas du côté humain. On a nos torts au niveau organisationnel. Le protocole impose aux arbitres officiels de s'attendre pour rentrer au vestiaire. Yvan est bénévole et il a regagné les vestiaires en premier car il était le plus près comme cela se passe souvent. ».
Le club de l'AS Saffré : « Les joueurs de l'AS Saffré ont fait aujourd'hui (dimanche) une minute de silence au début de la rencontre à Carquefou. Il s'agissait ici d'une minute de soutien pour un de leurs dirigeants qui a appris cette semaine qu'il était pénalisé de vingt-quatre ans de suspension. C'est une sanction complètement surréaliste qui touche un membre du club qui s'est investi et qui continue de s'investir auprès des jeunes notamment mais aussi pour le club en général. Il y apporte ses compétences, ses qualités relationnelles.... C'est une personne indispensable et une image pour le club. Les joueurs et l'ensemble de l'association sportive du foot ne cautionnent en aucun cas le coup mais (dénoncent) le manque de protection du corps arbitral. Personne ne manque de rappeler que le coup, donné par ce membre du club à la fin d'un match, est la conséquence d'une multitude d'insultes et de provocations à son égard. »
Philippe Hamon (président de Derval SCNA) : « Je ne sais pas pourquoi les vestiaires n’ont pas été ouverts ce qui aurait sans doute évité les problèmes de la fin de la rencontre. On nous accuse de provocations. Les joueurs de Derval n'étaient pas plus énervés que ceux de Saffré. Pendant le match, il y a eu de la tricherie mais on ne peut pas remettre en cause l'arbitrage. Monsieur Leparoux a pété un câble et c'est tombé sur nous. Je suis désolé pour lui car la sanction est très lourde. »

Commentaire:
Une fois de plus le District 44 fait une application (di)stricte du règlement (?).
Sans nier la nécessité de lutter contre certaines incivilités, à quoi ça ressemble de suspendre un bénévole durant 24 ans? Cela fait rire tout le monde. C'est vrai qu'une armée de bénévoles est prête à s'investir dans les clubs !!!
Yannick Caillé



Ya Ca, 18.02.14, 21:27
 

Procès verbal n° 31 - réunion du mardi 11 février 2014

Commission de discipline du District 44 - PV n° 31- mardi 11 février 2014
N° 15672066 SAFFRE A.S. 1 / DERVAL S.C.N.A. 1 – 1ère Division Groupe C du 17/11/2013

Motifs :
• Propos blessants envers une personne exerçant une fonction officielle pendant et après le match
• Propos injurieux envers une personne exerçant une fonction officielle pendant et après le match
• Brutalités/coups sur joueur par personne exerçant une fonction officielle en dehors du match
La Commission purge dans sa constitution initiale, son délibéré du 04 Février 2014 (cf. Procès-verbal n° 29).
La Commission relève que :
Le 17 novembre 2013, s’est disputé une rencontre du championnat de 1ère Division Groupe C entre l’AS Saffré 1 et Derval S.C.
Sur l’annexe de la feuille de match, il est indiqué que : « A la fin du match, le délégué du match m’a fait remarquer que le n°9 Hamon Nicolas de Derval avait détérioré le banc de touche. A mon retour aux vestiaires, j’ai constaté que le numéro 3 Migot Alain de Derval avait reçu un coup au visage ».
Dans son rapport, M. LECOQ Miguel, arbitre, indique que M. MORTIER Jean Pierre, délégué du match, lui a fait constater la dégradation du banc de touche en nommant le coupable M. HAMON Nicolas, joueur de Derval. Il précise que en arrivant vers son vestiaire, il a vu les deux équipes « agitées » attendre devant les vestiaires joueurs et a constaté que M. MIGOT Alain, joueur de Derval, avait reçu un coup au visage. Il a fait rentrer les équipes dans leur vestiaire. En présence de la gendarmerie, M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant, lui a confirmé être l’auteur du coup de tête envers M. MIGOT Alain, joueur de Derval, suite à des contestations et insultes répétées des joueurs de Derval SCN pendant et après la rencontre.
Dans son rapport, M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant, ne conteste pas le coup de tête porté a envers M. MIGOT Alain, joueur de Derval mais explique sa réaction incontrôlée qui faisait suite aux provocations verbales des joueurs de Derval SCN. Les vestiaires n’étant pas ouverts, les deux équipes se sont retrouvées en attente à l’entrée créant un attroupement, M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant, dit alors avoir été victime d’insultes et de provocations de la part des joueurs de Derval SCN et précise qu’il a interprété le mouvement brusque d’un joueur comme une menace physique d’où sa réaction violente et incontrôlée.
M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant, indique mesurer pleinement la gravité de son geste et en assumer pleinement la responsabilité. Il fait état des conditions difficiles de sa fonction d’arbitre assistant bénévole d’une part par la pression sportive et l’enjeu de la rencontre et d’autre part par les insultes répétées pendant la rencontre (alcoolique, guignol………) Ayant un rôle d’encadrant des jeunes dans le club, il écrit avoir pris conscience de la gravité de son geste. Il souhaite continuer à oeuvrer pour son club dans un cadre non officiel mais avec l’aval des instances du football ; son geste répréhensible reste « un acte isolé dans toute sa carrière sportive ».
Dans son rapport, M. DERRUAU Jacques, arbitre assistant, confirme qu’au coup de sifflet final, M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant, s’est dirigé vers les vestiaires et qu’il l’a vu se précipiter vers un de ses joueurs et être intervenu entre les joueurs des 2 équipes pour éviter une bagarre générale. Après 5 minutes d’attente, les vestiaires ont été ouverts et chaque équipe est rentrée dans le calme. Il écrit également n’avoir pas entendu d’échanges entre les joueurs de Derval SCNA et M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant, ni avoir vu de mouvements ou de gestes à l’encontre de ce dernier.
Dans son rapport, M. MORTIER Jean Pierre, délégué du match, indique que le match était engagé mais correct, bien tenu par l’arbitre et que le banc de touche de Derval SCN contestait les décisions de M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant. Il précise que M. HAMON Nicolas, joueur de Derval, a donné un coup de pied rageur dans l’abri de touche brisant le plexiglass. Il a rejoint l’arbitre au centre du terrain pour l’accompagner à son vestiaire ; en arrivant aux vestiaires, il a appris l’incident grave qui avait eu lieu entre M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant, et un joueur de Derval.
Dans son rapport, M. MIGOT Alain, joueur de Derval, se dit outré des faits rapportés par M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant. Il indique qu’il attendait « en contre bas de l’entrée des vestiaires » et qu’il a simplement dit à l’arbitre assistant « ce n’est pas bien de tricher » lequel arbitre assistant s’est avancé vers lui pour lui porter un coup de tête sans qu’il ait eu le temps de se protéger.
Il regrette que cet incident grave se soit produit en présence de son jeune fils car en 25 ans de football, il n’a jamais eu de problèmes disciplinaires.
Cette agression lui a occasionné une fracture du nez avec une ITT de 15 jours ce qui lui a porté préjudice dans son activité professionnelle.
Commission Discipline – Mardi 11 février 2014 3
Dans son rapport, M. VINOUZE Ghislain, Responsable d’Equipe de Derval, indique que ses joueurs l’ont informé de la blessure de M. MIGOT Alain, joueur de Derval.
Dans son rapport, M. POULAIN Thierry, Responsable d’Equipe de Saffré, précise n’avoir rien vu des incidents après la rencontre étant encore sur le terrain mais confirme l’énervement des joueurs de Derval en fin de rencontre et le coup de pied dans l’abri de touche.
Dans son rapport, M. HAMON Philippe, Président de Derval, exprime son mécontentement sur l’arbitrage (« tricherie ») de M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant.
Il confirme que M. HAMON Nicolas, joueur de Derval, a bien donné un coup de pied dans l’abri de touche après la rencontre, et que M. MIGOT Alain, joueur de Derval, a reçu un coup de tête de la part de M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant. Il précise que son intervention et celle d’un de ses joueurs a permis d’éviter une bagarre générale.
Dans son rapport, M. MATHELIER Aurélien, Président de Saffré, indique que le match était engagé compte tenu de l’enjeu, de la bonne gestion du match par l’arbitre,
Il confirme le coup de pied dans l’abri de touche donné par M. HAMON Nicolas, joueur de Derval, et le coup de tête de M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant à l’encontre d’un joueur de Derval.
Connaissant bien M. LEPAROUX Yvan, il affirme que ce dernier regrette son geste tout en l’assumant et précise que le club a suspendu ce dirigeant de toutes fonctions afin de montrer l’exemple vis-à-vis des jeunes.
Dans un courrier, M. LEHERPEUX Christophe, conseil de M. LEPAROUX Yvan, affirme notamment que le geste de de M. LEPAROUX Yvan doit être sanctionné. Il précise que M. LEPAROUX Yvan s’est excusé immédiatement de son geste au sein de son club et qu’il le regrette, que M. LEPAROUX Yvan avait des problèmes personnels au moment de la rencontre, que M. LEPAROUX Yvan n’a jamais eu de comportement répréhensible par le passé et qu’il transmet aux jeunes de son club les valeurs de fair-play et d’éthique.
Considérant qu’en audience M. LECOQ Miguel, arbitre, indique notamment que :
• Les deux équipes étaient tendues.
• Il a senti une plus grande tension du côté de l’équipe de Derval.
• Il n’y a pas eu plus de protestations que lors d’autres rencontres.
• M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant, ne l’a jamais appelé.
• Il n’a rien vu des incidents ayant lieu à la fin de la rencontre.
Considérant qu’en audience M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant, indique notamment que :
• Il confirme être l’auteur du coup porté à l’encontre de M. MIGOT Alain, joueur de Derval.
• Il confirme les insultes dont il a été victime de la part des joueurs de Derval : « guignol, alcoolique, tricheur » pendant la rencontre.
• Il aurait dû appeler l’arbitre de la rencontre pour lui faire part de ses mots.
• Il a eu droit aux mêmes réflexions de la part des joueurs de Derval à la fin de la rencontre.
• Il s’est senti agressé et lorsqu’il a eu l’impression qu’un joueur de Derval s’avançait vers lui, il a eu peur de prendre un coup.
• M. MIGOT Alain, joueur de Derval, lui a dit, « ce n’est pas bien de tricher ».
• Il regrette totalement son geste et que celui-ci l’atteint encore dans sa vie d’homme.
• Il s’est excusé auprès de M. MIGOT Alain, joueur de Derval.
Considérant qu’en audience M. DERRUAU Jacques, arbitre assistant, indique notamment que :
• Le match était tendu.
• Il n’a pas entendu de mots durant la rencontre à l’encontre de M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant, par les joueurs de Derval.
• Il n’a pas vu le coup donné à la cahute.
• Il a vu M. MIGOT Alain, joueur de Derval, se tenir la tête après avoir reçu un coup.
Considérant qu’en audience, M. MORTIER Jean Pierre, délégué du match indique notamment que :
• Il a senti de l’énervement de la part des joueurs lors de la rencontre.
• Il a vu M. HAMON Nicolas, joueur de Derval, casser l’aubette de touche.
Considérant qu’en audience, M. POULAIN Thierry, Responsable d’Equipe de Saffré, indique notamment que :
• Le match était engagé.
• Il n’a pas entendu de réflexion de la part des joueurs de Derval.
• Il n’a pas vu le coup à la fin de la rencontre.
Considérant qu’en audience, M. VINOUZE Ghislain, Responsable d’Equipe de Derval, indique notamment que :
Commission Discipline – Mardi 11 février 2014 4
• Le match était tendu.
• Il n’a pas vu le geste à l’encontre de M. MIGOT Alain, joueur de Derval.
• Ses joueurs étaient énervés à l’encontre de M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant.
Considérant qu’en audience M. MIGOT Alain, joueur de Derval, indique notamment que :
• Son équipe était frustrée à la fin de la rencontre.
• Il a dit à M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant : « ce n’est pas bien de tricher » mais qu’il ne l’a jamais insulté, ni menacé.
• Il se situait immobile en bas d’une contremarche au moment du coup porté à son encontre par M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant.
Considérant qu’en audience M. MATHELIER Aurélien, Président de Saffré, indique notamment que :
• Il n’était pas présent au moment des faits.
• Il est surpris de la réaction de M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant.
• Il confirme le contrecoup subi par M. LEPAROUX Yvan.
Considérant qu’en audience, M. HAMON Philippe, Président de Derval, indique notamment que :
• Il était spectateur lors de la rencontre.
• Les joueurs de son club n’étaient pas plus énervés que ceux de l’autre équipe.
• Le coup de poing donné par M. HAMON Nicolas à la cahute était un geste de frustration.
• Il n’a pas vu le coup porté à l’encontre de M. MIGOT Alain.
• Il regrette que les vestiaires n’aient pas été ouverts ce qui aurait sans doute évité les problèmes de la fin de la rencontre.
La Commission relève donc :
• Concernant M. HAMON Nicolas, joueur de Derval.
Considérant qu’il est avéré au vu des éléments indiqués que M. HAMON Nicolas a bien donné un coup à la cahute ce qui constitue un comportement déplacé au cours de la rencontre.
Considérant que M. HAMON Nicolas, joueur de Derval, était remplaçant au moment où il a commis son acte répréhensible.
Considérant que le barème disciplinaire aggravé adopté en Conseil de District le 24 Juin 2013 prévoit « 1 match de suspension ferme en cas de geste déplacé et excessif par un joueur au cours de la rencontre ».
Considérant que le barème disciplinaire aggravé adopté en Conseil de District le 24 Juin 2013 est un élément de référence auquel la Commission se doit d’appliquer des circonstances aggravantes ou atténuantes en fonction du cas d’espèce comme cela est précisé en introduction dudit barème.
• Concernant M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant.
Considérant qu’il est évident que M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant a bien donné un coup de tête à la fin de la rencontre à l’encontre de M. MIGOT Alain, joueur de Derval.
Considérant que M. MIGOT Alain, joueur de Derval s’est vu prescrire une I.T.T de 15 jours suite à ce coup.
Considérant donc que le geste de M. LEPAROUX Yvan, doit être qualifié de coup occasionnant une blessure dûment constatée par certificat médical entrainant une ITT supérieure à 8 jours.
Considérant que M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant lors de la rencontre exerçait une fonction officielle au moment des faits au sens de l’article 128 des R.G de la F.F.F.
Considérant que M. LEPAROUX Yvan a exprimé des regrets sincères sur son geste.
Considérant que le chapitre II du barème disciplinaire aggravé adopté en Conseil de District le 24 Juin 2013 prévoit « 12 ans de suspension ferme en cas de coup occasionnant une blessure dument constatée par certificat médical entrainant une ITT supérieure à 8 jours à l’encontre d’un joueur par un dirigeant en dehors de la rencontre ».
Considérant que le chapitre IV du barème disciplinaire aggravé adopté en Conseil de District le 24 Juin 2013 prévoit que « le fait d’exercer une fonction officielle au moment des faits incriminés constitue une circonstance aggravante, justifiant une sanction doublée par rapport aux sanctions de référence prévue au chapitre 2 du présent barème ». Commission Discipline – Mardi 11 février 2014 5
Considérant que le barème disciplinaire aggravé adopté en Conseil de District le 24 Juin 2013 est un élément de référence auquel la Commission se doit d’appliquer des circonstances aggravantes ou atténuantes en fonction du cas d’espèce comme cela est précisé en introduction dudit barème.
Considérant que toute sanction peut être assortie pour tout ou partie du sursis.
• Concernant le club de Derval
Considérant que M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant, indique que des joueurs de Derval lui ont dit « guignol, alcoolique, tricheur ».
Considérant que les représentants de Derval nient ces propos.
Considérant que l’article 128 des Règlements Généraux dispose que « Pour l'appréciation des faits, notamment ceux se rapportant à la discipline, les déclarations d'un arbitre, du délégué ou de toute personne assurant une fonction officielle au moment des faits doivent être retenues jusqu'à preuve contraire ».
Considérant que l’article 129 des Règlements Généraux dispose que « les clubs qui reçoivent sont chargés de la police du terrain et sont responsables des désordres qui pourraient résulter avant, pendant ou après le match du fait de l'attitude du public, des joueurs et des dirigeants ou de l'insuffisance de l'organisation Néanmoins, les clubs visiteurs ou jouant sur terrain neutre sont responsables lorsque les désordres sont le fait de leurs joueurs, dirigeants ou supporters. ».
Considérant que l’article 2 de l’annexe 2 des Règlements Généraux permet de sanctionner un club dont la responsabilité est reconnue, d’une amende.
Par ces motifs, la Commission décide :
• Une suspension de 2 matchs fermes à l’encontre de M. HAMON Nicolas, joueur de Derval, pour geste déplacé et excessif au cours de la rencontre.
Date d’effet : Lundi 17 Février 2014.
• Une suspension de 24 ans de Toute Fonctions Officielles, dont 10 ans assortis du sursis, à l’encontre de M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant, pour coup occasionnant une blessure entrainant une ITT supérieure à 8 jours par une personne exerçant une fonction officielle à l’encontre d’un joueur en dehors la rencontre.
Date d’effet : Jeudi 21 novembre 2013
• Une amende de 100 € à l’encontre du club de Derval pour manquements aux obligations de l’article 129 des R.G. de la F.F.F.
Les sanctions supérieures ou égales à 6 mois, assorties d'un sursis sont réputées non avenues si, dans un délai de 3 ans à compter du jour où elles deviennent définitives, les intéressés n'ont fait l'objet d'aucune nouvelle sanction mentionnée au présent article, en raison de faits dont la nature se rapproche de ceux ayant justifié le prononcé des sanctions initiales.
Les frais de déplacement de l’arbitre (12,66 €) sont mis à la charge du club de Derval SCNA.
La Commission regrette les écrits de M. HAMON Philippe, Président de Derval, à l’encontre de M. LEPAROUX Yvan, arbitre assistant dans son rapport. Commission


Ya Ca, 18.02.14, 21:22
 

Le club de Beaufort en Vallée

Futur adversaire du Nort AC A :  Beaufort En Vallée



CatégorieEquipeCompétition / PhasePoulePosition officielle
Libre / SeniorBeaufort En Vallee U 1Coupe De France / Phase 1CEliminée au 5ème tour
Libre / SeniorBeaufort En Vallee 1Coupe Anjou Seniors / Phase 10Qualifiée pour le 1/16es de finale
Libre / SeniorBeaufort En Vallee U 1Coupe Atlantique Seniors Omr / Phase 10Qualifiée
Libre / SeniorBeaufort En Vallee U 1Division Régionale Honneur / Phase 1A6e / 12 à la journée 11
Libre / U17 - U16Beaufort En Vallee 1U17 Coupe Anjou / Phase 1
Engagée
Libre / U17 - U16Beaufort En Vallee 1Ph - U17 / Phase 1B8e / 10 à la journée 9



x

Ya Ca, 17.02.14, 22:55
 

Détection U14 - joueur

Détection U14
Nous avons le plaisir de vous informer que votre ou vos joueur(s) : LECOQ CLEMENT
Devra se présenter le : Samedi 1er mars 2014 à 13 H 30 (fin prévue vers 17 H 30) au Complexe Sportif du Val de Chézine à St-Herblain pour participer à la détection U14 organisée par le District. Votre sociétaire voudra bien se munir de son équipement sportif de son club, d’un bon ballon et d’une bouteille d’eau (la personnaliser).

Ya Ca, 17.02.14, 22:53
 

Détection U14 - gardien

CONVOCATION DETECTION U14 GARDIENS DE BUT
Nous avons le plaisir de vous informer que votre joueur :CASSARD ENZO devra se présenter le : mercredi 26 février 2014 à 14h00 (fin prévue vers 17h00) au Complexe Sportif de la Guerche à St-Etienne de Montluc pour participer à la détection U14 Gardiens de but organisée par le District 44.

Ya Ca, 17.02.14, 22:53
 

Article 39 bis

Objet : C.R Discipline du 12 février 2014
Comme pour la saison passée, nos compétitions se voient appliquer l’article 39 bis relatif à la lutte contre la violence et la tricherie - Dispositions complémentaires aux règles de classements des Règlements Officiels de la LAF.
Les matchs aller de notre championnat venant de s’achever, nous vous informons de la situation de l’équipe DRH de votre club au 12 février 2014
- 6 PENALITE(S)
Extrait des R.G. de la LAF - SOUS-TITRE 1 – RÈGLEMENT DES CHAMPIONNATS SENIORS DE L'ATLANTIQUE
Article 39 bis – Lutte contre la violence et la tricherie – Dispositions complémentaires aux règles de classements
8) Pour tenir compte des aléas d'une saison, les équipes qui auront été sanctionnées de 3 pénalités ou moins sur l'ensemble du championnat verront leur(s) pénalité(s) annulée(s) à l'issue de la compétition, celles-ci ne pourront être comptabilisées dans le départage des équipes à égalité pour réaliser le classement définitif.
-  POINT(S) DE RETRAIT AU CLASSEMENT
Nous vous précisons que les retraits de points sont effectués dès lors que les délais ou voies de recours auront été épuisés.
Nous vous prions d’en prendre bonne note pour la suite de la compétition.
Nous vous en souhaitons bonne réception et restons à votre disposition pour toute information complémentaire.

Ya Ca, 17.02.14, 23:00
 

Section Sportive à La Colinière

Une journée "Portes Ouvertes" est organisée au Collège La Colinière le samedi 15 février de 9h00 à 13h00. Vous y trouverez les informations concernant le Pôle Régional d'Excellence du Collège La Colinière à Nantes.




Ya Ca, 13.02.14, 19:55
 

Permanence de bar : l'équipe B

Jean Michel Lucas, Sébastien Emeriau, Christophe Danielo, André Mainguet.
Ludovic Chalon absent sur la photo.

Ya Ca, 10.02.14, 22:20
 

Permanence de bar : l'équipe C

Bernard Tessier, Ingrid Lehuede, Yannick Caillé, Paulette Gasnier.
Alain Joly absent sur la photo.

Ya Ca, 10.02.14, 22:33

Permanence de bar le 22/02/2014

Ce weekend, la permanence au bar est assurée par l'équipe D de Loïc Daniel

Merci de prendre une photo du groupe, si possible toute l'équipe de bar derrière le comptoir et la photo prise de l'extérieur.

Ya Ca, 10.02.14, 22:24
 

Les résultats du week-end ...

Nort AC football, 08.12.13, 22:03
 

Agenda sportif

Ya Ca, 08.12.13, 22:03
 

Vu des tribunes

en cours...
Ya Ca, 10.02.14, 22:29
 

Vos commentaires

demandez votre code si ce n'est pas encore fait
(aucun)
Semaine précédente
Semaine suivante
© 2011 - Nort A.C Football - 44390 Nort Sur Erdre - n° FFF 512355 - tél : 06.61.15.10.21
 
Ce site est la propriété exclusive du Nort AC football (reproduction interdite)
 
 
 
 
 
création de site internet avec : www.quomodo.com