Nort ACtu semaine 14 du 01/04 au 07/04

Mégalo...

Troisième division - Stéphane SILMONT, du PSG à l'ESM ROUANS

A 24 ans, Stéphane Silmont change de dimension. Passant du professionnalisme à l’amateurisme, et du terrain au banc, il raconte à Football44 son parcours, ses envies, et l’ESM Rouans, club de troisième division, qu’il entraîne.

Après avoir connu le niveau national, Stéphane Silmont a évolué dans plusieurs clubs amateurs en Loire-Altantique comme ici face à Rezé avec Nort-sur-Erdre en 2010.
Vous êtes un entraîneur de troisième division quelque peu atypique. Expliquez-nous votre parcours de joueur.
« Je suis originaire de Beaumont-sur-Oise. A six ans, je côtoie le ballon rond pour la première fois à Chantilly. C’est à 11 ans que tout démarre, puisque je suis repéré et envoyé au centre de formation de Clairefontaine, où j’y passerais trois saisons. A l’âge de 15 ans, le Paris SG me fait signer un contrat de stagiaire-professionnel pour deux saisons. Je rebondis ensuite à Dijon FCO, où j’y signe mon premier contrat professionnel. L’expérience tourne court, la faute à une rupture des ligaments croisés. Un nouveau coach (Serge Romano) arrive à ce moment-là. N’étant plus opérationnel, il m’a clairement fait comprendre que je n’entrais pas dans ses plans de jeu. Je ne suis donc pas gardé.»
Ayant côtoyé ce club dans les catégories jeunes, que pensez-vous du Paris SG version qatari ?
« Je pense que c’est une bonne chose pour le Paris SG. Le club mérite d’avoir une équipe compétitive sur tous les plans. C’est aussi une bonne chose pour le championnat français avec des joueurs comme Zlatan (Ibrahimovic), Thiago Silva. Cela ne peut que booster le championnat»
Vous avez jouez au côté de Mamadou Sakho, Clément Chantôme, ou encore Kévin Gameiro. Avez-vous gardé contact ?
« Bien sûr. Kévin (Gameiro) est un ami d’enfance. On a évolué ensemble à Chantilly. Mamadou (Sakho) et Clément (Chantôme) ? Je les ai régulièrement au téléphone. Ce qui est sûr, c’est ce que ces gars-là restent accessibles. »

« En ce moment, mon téléphone n’arrête pas de sonner »

L'entraîneur de l'ESM Rouans est nostalique quand il regarde grandir Mamadou Sakho, Clément Chantôme ou encore Kévin Gameiro au Paris Saint-Germain.
Vous imagineriez-vous dans cette équipe du Paris SG, entouré de stars ?
« Lorsque l’on est gamin, nous avons des rêves plein la tête. Des rêves pas toujours réalisables. Mais, quand je vois mes anciens coéquipiers (Mamadou Sakho, Kévin Gameiro, Blaise Matuidi, Clément Chantôme) jouer dans cette équipe, je dois avouer m’être imaginé dans cet environnement de stars»
Vous étiez au Parc des Princes mardi soir. Comment analysez-vous cette rencontre, vu des tribunes ? Quelle a été l'ambiance ?
« J’ai eu ce privilège d’assister à une affiche de haute voltige. Merci à Clément (Chantôme) pour les places (rires). Les Parisiens sont bien rentrés dans le match. Ils auraient même pu mener à la mi-temps, avec quelques occasions franches. C’est clair que le match nul (2-2) est un mauvais résultat, parce que le match retour au Camp Nou, ce sera autre chose. J’ai eu la chance, étant jeune, de faire un tournoi là-bas (à Barcelone), et je peux témoigner que l’atmosphère est différente. Jouer dans un stade de 90 000 spectateurs, c’est forcément magique et inoubliable»
Un pronostic pour le match retour ?
« Je mise sur une victoire du FC Barcelone, même si mon cœur balance pour le Paris SG»
Après votre départ de Dijon FCO, quelle tournure prend votre carrière de footballeur ?
« Je reste huit mois sans jouer, jusqu’à ce que le club de Jura Sud (CFA) se présente. J’y signe pour une durée d’un an, avant de signer un court bail à l’USJA Carquefou, en 2008. On va dire que je termine ma carrière de joueur à l’AS Sautron, en DRH, au côté d’Eddy Capron (lui, étant éducateur). Puis, j’ai décidé de passer de l’autre côté du terrain, vivre l’expérience d’entraîneur»
Avez-vous été approché pour un poste d’entraîneur par certains clubs ?
« En ce moment, mon téléphone n’arrête pas de sonner (rires). J’ai reçu de nombreuses propositions de clubs évoluant à un niveau plus élevé, mais cela ne m’intéresse pas. Des clubs de CFA par exemple, comme Vitré ou Compiègne. Mon club formateur, Chantilly (DH), m’a également contacté»

« Encadrer - pourquoi pas - un centre de formation professionnel »
Stéphane Silmont a disputé une saison à l'AS Sautron avec Eddy Capron.
Pourquoi avoir choisi l’ESM Rouans ?
« Je recherchais un club dans lequel il fallait partir de bas, restructurer tout une organisation. L’ESM Rouans ressentait un réel besoin de ce point de vue. Le challenge me plaisait, je n’ai donc pas hésité à signer»
Leader de troisième division, le passage de joueur à entraîneur semble vous réussir...
« Pour le moment, tout se passe pour le mieux, avec un bilan très encourageant. Il faut continuer sur cette voie, afin d’atteindre les objectifs que nous avons fixé avec le président, Yves Lambourg»
Quels sont-ils ?
« Cette saison, l’objectif est clairement de monter en deuxième division, et de recruter des joueurs pour préparer l’avenir. A plus long terme, nous souhaitons emmener l’équipe au niveau ligue. Je veux partir sur une bonne note. Laisser une touche positive dans ce club»
Vous avez déjà prévu de ne pas y rester ?
« Le club le sait : je ne suis pas ici pour y rester des décennies. Je prépare actuellement mes diplômes d’entraîneur, dans l’optique d’encadrer - pourquoi pas - un centre de formation professionnel. Sinon, un club de CFA ou CFA2 ferait l’affaire. »
Qu’avez-vous ressenti, en passant du monde professionnel à celui des amateurs ?
«C’est le jour et la nuit. Ces deux mondes s’opposent, il n’y a rien à voir. C’est en passant cette frontière que je m’aperçois qu’il y a de réels besoins dans le monde amateur. Le manque de moyens et d’éducateurs compliquent la tâche. Je dois avouer que je ne pourrais pas rester dans le monde amateur jusqu’à la fin de ma carrière d’entraîneur»

Propos recueillis par Kévin Guisnel - Football44

Stéphane Silmon

Né le 17 mai 1988 à Beaumont-sur-Oise (95)
Parcours de joueur : Chantilly (1994-1999), centre de formation de Clairefontaine (1999-2003), Paris SG (2003-2005), Dijon FCO (2005-2007), Jura Sud (2007-2008), AS Sautron (2008-2009), Nort-sur-Erdre AC (2010-février 2011), Hirondelle de Saint-Julien-de-Concelles (2011-2012), ESM Rouans Vue (depuis 2012)
Parcours d’entraîneur : ESM Rouans Vue (depuis 2012)

________________________________

 

Définition : La mégalomanie consiste en la surestimation de ses capacités, elle se traduit par un désir immodéré de puissance et un amour exclusif de soi.

 

A Nort Sur Erdre, on le regrette !!!!!!

 


Yannick CAILLE, 05.04.13, 23:31
 

Le FC Nantes annule sa venue pour cause de 1er avril

Décidément, les joueurs et les dirigeants du FC Nantes aiment Nort Sur Erdre. Ils apprécient le club pour ses installations et pour l'accueil qui leur est réservé. En effet, mercredi 3 avril, le groupe pro vient se mettre au vert à Nort Sur Erdre. Après le match au sommet contre Monaco, les nantais effectueront leur préparation sur le synthétique du stade "Joseph Nauleau" avant d'aller affronter le SCO d'Angers vendredi 5 au stade "Jean Bouin" pour la 31ème journée du championnat de L2. Cette rencontre sera le 32ème derby de l'histoire entre le FCN et le SCO.

 

Pratique: le bus du FCN arrive au stade à 09h30, début de l'entraînement à 10h00, autographes à 12h15. De nombreux supporters du FCN seront présents, alors amis Nortais, footeux ou pas, soyez nombreux aussi.

Nort AC football 01.04.2013
© 2011 - Nort A.C Football - 44390 Nort Sur Erdre - n° FFF 512355 - tél : 06.61.15.10.21
 
Ce site est la propriété exclusive du Nort AC football (reproduction interdite)
 
 
 
 
 
création de site internet avec : www.quomodo.com