coup de gueule

Les "fonctionnaires" de la Fédé

Les incohérences de la Fédé pénalisent encore le football amateur


BILLET D'HUMEUR. Carquefou, Orvault, Chauray... Ces trois clubs ont vécu un été agité à cause d'un manque de cohérence de l'instance fédérale.


Le siège de la FFF, boulevard de Grenelle à Paris. (Photo FFF)
L'histoire de l'équipe U17 de l'USJA Carquefou, qui a décidé de ne pas participer au championnat National, n'est qu'une péripétie de plus !
Depuis deux mois, il semble que la Fédération Française de Football se moque complètement du monde amateur.
Car avant Carquefou, il y a eu Orvault Sport Football ! Repêchée au mois de juillet par la FFF en U17 Nation, le club du président Thomas s'est ensuite vu signifier de nouveau sa relégation... mais il a eu gain de cause en se rendant au CNOSF début août.
Résultat, les mutations se terminant le 15 juillet, Philippe Serre se retrouvent avec de nombreux mutés hors période ! Pas simple pour préparer sa saison... Même chose donc pour les Carquefoliens qui attendaient un geste de la Fédé ou au moins l'occasion d'argumenter leur demande sur un possible changement de groupe en U17.
Mais comme l'a justement précisé Gilles Fourage, le président du secteur jeunes, « les groupes sont sortis le 15 juillet et la possibilité de recours doit se faire avant le 15 juillet ! » De qui se moque-t-on Boulevard de Grenelle ?
Ces gens qui font les groupes des championnats ont-ils une carte de France devant eux ? Le FC Chauray (Ligue Centre Ouest) en a aussi fait les frais au mois de juillet lorsque le club des Deux Sèvres s'est lui aussi retrouvé dans la poule Sud-Ouest de CFA2 ! Des déplacements à Albi, Toulouse, Montpellier, Bayonne, Anglet ou encore Bergerac pour le club de la banlieue de Niort alors qu'une réserve de club professionnel (Châteauroux) aurait tout autant pu être versé dans cette poule géographique qui n'a que deux réserves contre quatre dans le groupe G !
« Il faut équilibrer les équipes réserves dans les différents groupes de CFA2 ainsi que les centres de formation en U17 », nous assure-t-on à la FFF ! Alors pourquoi ne pas le faire ? Pourquoi continuer à faire des groupes déséquilibrés qui, en plus, n'arrangent pas les "petits" clubs ?
En U17, il y a quatre centres de formation dans le groupe E et huit dans le groupe F ! Est-ce équilibré ? Cela ne va-t-il pas à l'encontre de ce que l'instance fédérale prône ?
En définitive, s'il ne faut pas jeter la pierre à tous ceux qui travaillent Boulevard de Grenelle, de nombreuses incohérences montrent que certains semblent confortablement assis dans leur fauteuil sans véritable réalité du terrain ! Et c'est le football amateur qui trinque...

Article de Atlantique Football
Yannick Caillé, 03.09.13, 12:39
ce site a été créé sur www.quomodo.com